Print This Post
Home » à  Montréal ..., Criminalisation, Film, Justice sociale, Programmes, Vidéo

Rencontres internationales du documentaire de Montréal: en prison

16 décembre 2013 No Comment

PrisonsDepuis 2012, les RIDM ont initié un programme de diffusion de films documentaires en milieu carcéral. Ce projet s’adressait alors aux détenues du Centre de détention Tanguay. Des projections, suivies de discussions avec le réalisateur, avaient lieu une fois par an dans l’établissement.

Depuis, les RIDM ont développé un programme complet de sensibilisation au cinéma documentaire avec trois centres de détentions: Tanguay, Bordeaux et Joliette.

Le prix des détenues

Chaque année les RIDM accueillent un jury composé de 5 détenues de l’établissement Joliette. Les femmes visionnent 8 films issus de la programmation du festival et remettent un prix à l’un d’entre eux lors de la soirée de clôture du festival, en novembre. Le « Prix des détenues » 2012 a été remis au film 5 Broken Cameras d’Emad Burnat et Guy Davidi.

Projections et ateliers d’écriture

En 2013, les établissements Bordeaux et Tanguay ont reçu les RIDM deux fois par mois, de mars à juin. La première visite mensuelle est consacrée à la projection d’un film suivi d’une discussion avec le réalisateur. Pour la deuxième, les RIDM sont accompagnées d’un intervenant spécialisé qui anime un atelier d’écriture. Ces ateliers sont l’occasion d’approfondir leur connaissance des différentes étapes de création d’un film et d’aiguiser leur regard critique. Découvrez les textes des détenus sur le blogue RIDM.

Fort de son succès, le programme 2013 de diffusion de documentaires en milieu carcéral est prolongé cet été. Trois projections de films et ateliers sont organisés durant le mois de juillet dans le centre de détention de Bordeaux.

Pour une immersion dans un atelier d’écriture, voici l’article de Martin Bilodeau paru dans Le Devoir

Ces actions reçoivent le soutien de la Société Elizabeth Fry du Québec et du programme Culture et communauté de la Ville de Montréal.

Les films présentés en 2013

Tanguay : Ma vie réelle en présence de l’assistant-réalisateur Franck Le Coroller (mars), Alléluia en présence du réalisateur Jean-Simon Chartier (avril), L’imposture en présence de la réalisatrice Ève Lamont (mai) et À Saint-Henri le 26 août en présence de la réalisatrice Shannon Walsh (juin).

Bordeaux : Les Fros en présence de la réalisatrice Stéphanie Lanthier (mars), Ma vie réelle en présence de l’assistant-réalisateur Franck Le Coroller (avril et juillet), L’or des autres en présence du réalisateur Simon Plouffe (mai) et Alléluia en présence du réalisateur Jean-Simon Chartier (juin), La nouvelle Rupert en présence du réalisateur Nicolas Renaud (juillet), et Les États-unis d’Afrique en présence du réalisateur Yanick Létourneau (juillet).

Témoignage de Franck Le Coroller, l’assistant de Magnus Isacsson, réalisateur de Ma vie réelle

« Les réactions à la projection de la prison Tanguay étaient vraiment très émouvantes. Plusieurs femmes ont pris conscience de l’ampleur de ce qu’elles on fait, et font encore parfois, subir à leurs enfants. C’était extrêmement touchant de voir ces femmes, endurcies par des parcours probablement difficiles, réagir si intensément. Comme je leur disais, c’est aussi à ça que peut servir un documentaire, à un réveil, quel qu’il soit. De plus, elles étaient très attentives, sincèrement intéressées. Une très belle expérience qui doit absolument continuer ».

Information: http://www.ridm.qc.ca/fr/ridm-a-l-annee/en-prison

Comments are closed.